Donc cet hiver, j'étais fermement décidée à coudre après la grosse frustration de l'été et l'automne.
un jour de grande motivation, je reporte plusieurs modèle qui me plaisent dans mes livres japonnais avec un gros doute sur la taille qu'il me fallait, eh oui plusieurs mois se sont écoulés depuis mes derniers méfaits. toute pressée que je suis je ne vérifie rien, va pour de la taille 11.
je vais voir mon ami Toto, qui soit dit en passant est aussi mon voisin de bureau depuis novembre, je trouve un joli lainage écossais. Je coupe, je couds et j'essaye, oups ya comme un problème ; c'est beaucoup trop grand, je ressemble à une petite malheureuse.
 voilà comment ma copine Marie Cécile qui est plus pulpeuse que moi va avoir une G
quand j'aurai fini de coudre la dernière pression.     Pour l'hiver prochain au rythme ou je vais.

Retour à l'accueil